Et la santé dans tout ça !

J’imagine qu’on est tous d’accord : être en bonne santé c’est plutôt primordial. Et, pour un végane aussi, pourtant, si je devais définir le préjugé numéro 1 sur les véganes c’est leur état de santé.

Etre végéta*ien serait mauvais pour la santé. Ah oui ?

Pourtant, une quantité d’études montrent que un régime sans viande ni poisson est en réalité plutôt bon pour la santé.

Généralement le végétarisme ça passe, les gens vous l’accord. Mais pour ce qui est du véganisme ils campent sur leur position : c’est mauvais.

Les végétaliens/véganes, c’est malades mentaux qui ne mangent plus de produits laitiers et d’œufs. Bande de fous. 

Du coup j’ai fais ma petite enquête !

J’ai voulu en savoir un peu plus. Qu’en est-il au niveau de la santé ? Par bon sens je me suis dirigé chez un spécialiste de la question : un médecin. Original, non, je l’accorde, mais qui d’autre ?

Bref, je lui ai parlé de mon refus de consommer des produits issus de l’exploitation, et que par conséquence je suis végétalienne. Je lui ai alors fait part de ma préoccupation quand au manque d’informations nutritionnelles disponibles et claires pour les végés.  Elle m’a tout simplement répondue : « et bien je ne peux pas vous en dire plus, nous n’avons pas été formé à cela. » Et bien merci les 7 années d’études. Par contre elle avait les résultats de ma prise de sang, j’étais curieuse.

Gros gros suspens. J’ai l’honneur de vous l’annoncer, je suis une végétalienne sans carence, et biiiim !  Étonnant ? Non je ne pense pas 🙂

Bon, dans tout ça, mon médecin ne peut pas me conseiller sur les produits à consommer (mais je suis pas trop dans le mauvais vu les résultats), je vais quand même demander conseil à ma copine diététicienne.

Et le bilan était assez positif, en bref elle m’a expliqué que si je fais bien attention à avoir assez de protéines végétales et que je prends des compléments de B12, tout ira bien pour moi et prendre. Alléluia, je suis sauvée !

Après je me suis dit que j’allais quand même un peu chercher par moi même l’information (sinon c’est trop facile). Hop, Google ! Alors à ma grande surprise (ou pas) des études scientifiques sur les régimes végétariens et végétaliens et bien il y en a pas des masses (en tout cas disponible en ligne).

D’ailleurs je dirai même que chez les francophones, oubliez, l’information sur les végétaliens est quasiment inexistante. Il faut passer de l’autre côté de l’Atlantique pour trouver un information fiable.

Heureusement, l’association Américaine de diététique (qui regroupe quand même des milliers de diététiciens) et les diététistes (= diététiciens en français d’outre-Atlantique) du Canada  se sont positionnés sur les régimes végétariens/végétaliens. Ils expliquent que ce type de régime menés de manière réfléchie et appropriée sont bénéfiques (ah oui carrément) pour la santé.

Voici le rapport pour les plus chauds d’entre vous (en anglais, une vingtaine de page). Mais la conclusion est sans appel :

It is the position of the American Dietetic Association that appropriately planned vegetarian diets, including total vegetarian or vegan diets, are healthful, nutritionally adequate, and may provide health benefits in the prevention and treatment of certain diseases. Well-planned vegetarian diets are appropriate for individuals during all stages of the lifecycle, including pregnancy, lactation, infancy, childhood, and adolescence, and for athletes

Traduction (approximative) : les experts ont validés l’alimentation végétalienne, ils le disent, c’est même bon pour la santé à condition que le régime soit réfléchi et bien conçu. Notez que selon eux, durant tous les stades de la vie le véganisme s’offre à vous, même pour les enfants, les sportifs, durant la grossesse. Étonné ? Ce n’est pas moi qui le dit, ce sont les experts en la question.

Ils expliquent aussi que les végéta*iens ont moins de cholestérol, moins de risque de maladies cardiaques, ils sont moins sujet à l’hypertension, et au diabète de type 2. Ils ont généralement un IMC plus bas (ils sont plus minces en somme) et ont moins de risques d’attraper un cancer. Pourquoi ? L’alimentation végéta*ienne contient moins de graisses saturées et de cholestérol, mais elle contient beaucoup de fibre, de magnésium, potassium, vitamines C et E, etc. En gros, plein de nutriments essentiels au bon fonctionnement du corps.

Oui mais les protéines c’est dans la viande et le calcium dans les produits laitiers. FAUX.

Ne vous inquiétez pas pour les protéines, le calcium et la B12 et lisez cet article.

Encore deux petites infos essentielles :

Les omega-3, il faut bien faire attention aussi, parce que souvent on oublie d’en parler, et pourtant ils sont importants. Il faut donc manger des aliments riches en Omega-3 (2 portions par jour)

  • Graines de lin moulues, de chia, de soya, de caméline. (1 portions = 1 cuillère à soupe)
  • Noix de Grenoble, graines de soya de chanvre ou de citrouille (1/4 de tasse)
  • Huile de de colza, de lin, de soya, de chanvre (1 cuillère à soupe)
  • En plus petite quantité dans certains légumes comme la mâche, la laitue ou le chou (300g).

Pour le fer, ce sont les végétariens qui devraient faire le plus attention. Parce que le œufs et les produits laitiers n’en contient pas suffisamment. C’est vrai que le fer ne se trouve pas que dans la viande, mais une autre réalité est la suivante : le fer héminique donc celui contenu dans les produits carnés s’absorbe mieux par le corps.

Alors qu’est ce qu’on fait quand on est végéta*iens ?  On fait attention de consommer des produits qui vont activer l’absorption du fer. La vitamine C principalement que l’on trouve dans les agrumes, les pommes mais aussi les brocolis, les poivrons etc. Mais attention au thé et au café qui eux vont empêcher l’absorption. Les aliments qui contiennent plein de fer sont :

Les algue kombu 45,6 mg/100g et la levure de bière séchée 18mg/100g. En tête du classement. Dans le café torréfié et le thé noir on est à 17mg/100g, par mal non plus.

Puis de manière plus générale :

  • Les graines de sésames, de pavots, tournesols de lins.
  • Le quinoa, le millet, l’avoine
  • Le cacao en poudre
  • Les lentilles, le soja, les haricots blancs, les pois chiche

Et dans un moindre mesure :

  • Les noisette, amandes, noix du Brésil, noix de cajou, noix
  • Les abricots séchés, figues et raisins séchés ainsi que les dattes.
  • L’épeautre, le sarrasin, le riz complet, l’orge, le seigle
  • Les épinards, oignon, ail des ours,  mâche, le chou vert

Ceci est une liste non exhaustive, plus d’infos.

Voilà, nous pouvons enfin partir sur de bonnes bases, être végéta*ien n’est pas mauvais pour la santé. 

1ff4a4cd9359ca14166232acc29e18fd

Photo *

Publicités